Horror safari (1982)

Synopsis : « Les Philippines. C’est la guerre. Un commando de japonais cache une importante réserve d’or. 36 ans plus tard, au plus profond de la jungle, une expédition part à la « recherche de l’or perdu ». Une terrifiante histoire où avidité, vie et mort sont intimement mêlées au destin d’hommes et de femmes inexorablement voués à une fin tragique. » (Résumé VHS Monte Vidéo Production)

Titre original : Horror safari – Pays : (?) – Année : 1982 – Réalisateur : Alan Birkinshaw –  Sujet et scénario : Alan Birkinshaw, Bill James, Dick Randall – Producteur : Dick Randall  –  Maison de production : Spectacular Trading Company – Photographie : Roberto Forges Davanzati – Montage : Roger Crook – Musique : Francesco De Masi – Durée : 90 min. – Genre : Aventure…

Distribution : Stuart Whitman (Mark Forrest), Edmund Purdom (Rex Larson), Woody Strode (Cal), Harold Sakata (Tobachi), Laura Gemser (Maria), Glynis Barber (Janice Jefferson)…

Dates d’exploitation : Turquie (20 Septembre 1982), Italie (Décembre 1982), France (15 Décembre 1982), Norvège (06 Janvier 1983), Pérou (02 Juin 1983), Allemagne (06 Janvier 1984)…

Titres alternatifs : Allemagne : Söldner des Todes – Australie : (vidéo) Greed – Espagne : Los aventureros del oro perdido – Finlande : Paluuta ei ole – France : Les aventuriers de l’or perdu, Safari cannibal – Italie : Safari senza ritorno – Pérou : Los cazadores del oro perdido – Suède : (vidéo) Utan återvändo – Turquie : Ölüm Altinlari – USA : Invaders of the lost gold

Notre avis : Lorsque Laura Gemser s’emmerde sur un tournage, ça se voit. Dans le cas de « Invaders of the lost gold », la javanaise traine si bien son spleen d’une scène à l’autre qu’elle foutrait le cafard à un gagnant de l’euromillion. Hormis quelques regards complices avec l’acteur Stuart Withman et une séquence finale amusée, car d’une débilité certainement plus profonde encore que les eaux dans lesquelles elle se noie, l’absence d’implication de la belle dans ce naufrage pelliculé est totale. Alors oui, « Horror Safari » a un paquet d’As du Bis dans son jeu, mais tout le monde s’en fout ! Aucune folie, aucun rythme, la caméra suit mollement les mouvements d’acteurs-figurants et basta. On en arrive même après visionnage de la péloche à cette pensée sidérante : Si seulement Bruno Mattei avait réalisé le film !…  (A.Roubi)

NB : Certains témoignages font état d’un tournage assez funky, voir complètement chaotique ! Birkinshaw aurait eût à gérer au jour le jour un scénario abscons et incomplet, des effets spéciaux dangereux, le racket des acteurs par des crapules locales, un crocodile qui se fait la malle sur le « set », des chutes de camions (!) et un manque total de budget.

Ils en parlent :

[It.] « Di horror ce n’è ben poco. In compenso c’è una spedizione di buoni e di cattivi nella jungla filippina alla volta di un tesoro nascosto. Una scemaggine dietro l’altra, senza alcuna pietà per lo spettatore: forse è qua il vero orrore. » (Segnocinema)

Liens externes : IMDB …

 

Affiches :

Lobby cards :

(Allemagne)

Safari(LC-It.01)

(Italie)

(Espagne)

Synopsis & coupures de presse :

VHS :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s